Cameroun Rencontre interreligieuse: Message de la Consultation

Tutti i documenti (830)

International Jewish Commitee (IJCIC) - Conseil cuménique des Eglises (COE)

Camerun       13/11/2001

Pour la première fois en Afrique francophone s’est tenue à Yaoundé (Cameroun) du 8 au 13 novembre 2001 sous les auspices de l’International Jewish Commitee (IJCIC) et le Conseil cuménique des Eglises (COE), une rencontre entre chrétiens et juifs, venus d’Afrique du Sud, du Bénin, du Burundi, du Congo Brazzaville et République Démocratique du Congo, de Côte d’Ivoire, des Etats-Unis, de France, d’Israël, du Kenya, de Suisse, du Togo, du Rwanda et du Cameroun. La rencontre s’est déroulée à la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé dans une atmosphère chaleureuse et fraternelle, autour des thèmes :« Shalom et Ubuntu[1] » - « Mémoire et expérience de la violence » - « Le défi des bâtisseurs de paix ». L’originalité de cette rencontre a résidé dans la conjonction d’une recherche intellectuelle approfondie et d’une participation à l’expérience de nos fois respectives, célébration du shabbat et culte dominical chrétien. Le séjour en commun a été un catalyseur d’échanges authentiques et joyeux, ce qui nous a permis d’apprécier la richesse de nos différences plutôt que de les envisager dans l’appréhension et la frilosité. On a pu noter au cours des sessions une grande qualité d’écoute et d’attention, témoignant de la curiosité réciproque et du respect mutuel entre les participants.

II. Nous avons dégagé notamment des convergences entre des concepts tirés du vécu de nos traditions et de nos histories respectives : · Shalom et Ubuntu. · Le statut de la parole dans le judaïsme et celui de la palabre dans les cultures africaines. · La notion de tikkun (réparation) et la Théologie de la reconstruction.

Délestée du contentieux bilatéral chargé qui sous-tend le dialogue entre juifs et chrétiens en Europe, la rencontre a pu ici s’établir sur des bases positives, dénuées de suspicion et de ressentiment, mettant en exergue :

· La centralité du texte biblique dans les traditions juives et chrétiennes de tous les participants.

· La convergence des mémoires juives et africaines.

III. Recommandations :

Chaque participant s’appliquera à donner un écho médiatique à cette consultation.

· Les participants s’engagent à transmettre le message dans leurs communautés religieuses respectives.

· Nous souhaitons que les actes de la consultation soient publiés afin d’en élargir l’audience.

· Nous pensons mener une recherche des sources bibliques, en hébreu notamment, faisant référence au peuple africain.

· Nous formons le projet de réaliser une anthologie judéo-africaine.

· Nous souhaitons un temps prochain de rencontre à Jérusalem.

· Nous encourageons les initiatives des conférenciers itinérants.

· Nous entreprenons une recherche de textes bibliques qui pourront être utilisés pour étayer des combats concrets tels que les injustices sociales diverses, la condition des femmes, les sida, les conflits etc…

· Nous proposons la création d’un réseau internet, ou forum permettant la circulation et l’échange de connaissances, de réflexions et d’informations.

Condamnant les préjugés racistes et antisémites, nous nous engageons à être ensemble, dans nos communautés et chacun où il se trouve, artisans de la paix.

« Détourne toi du mal et fais le bien. Recherche la paix et poursuis-la » (Psaume 34, 15).




[1] NDLR. « générosité, humanité ».

1433 visualizzazioni.
Inserito 01/01/1970