Déclaration des évêques danois lue en chaire dans toutes les paroisses danoises le 3 octobre 1943

Tutti i documenti (830)

Évêques catholiques de Danemark

Danimarca       03/10/1943

Le 29 septembre, l’archevêque de Copenhague, avait supplié les autorités allemandes de ne pas persécuter les Juifs. Le 1er octobre, il y eut une rafle des Juifs dans tout le royaume. Une partie d’entre eux a été sauvé.
Partout où les Juifs sont persécutés comme tels, pour des rasons raciales ou religieuses, l’Eglise chrétienne a le devoir de protester, pour les motifs que voici :
1. Nous ne devons jamais oublier que le Chef de l’Eglise, Jésus-Christ, est né à Bethléem, enfant de la Vierge Marie, en vertu de la promesse de Dieu, à son peuple élu, Israël. Le salut que Dieu offre à tous les hommes en Christ est préparé par l’histoire du peuple juif, jusqu’à la venue du Sauveur, ainsi que le montre sans conteste l’Ancien Testament, partie intégrante de la Bible chrétienne.
2. La persécution contre les Juifs est contraire aux conceptions de la dignité humaine et de l’amour du prochain, conceptions fondamentales du christianisme et partie intégrantes du message de l’Eglise. Christ ne connaît pas d’acception de personne ; Il nous a appris à voir dans chaque vie humaine un trésor qui appartient à Dieu. L’apôtre Paul enseigne : « Il n’y a ici ni esclaves, ni libres, ni hommes, ni femmes, car tous sont un en Jésus-Christ. »
Les chefs de l’Eglise danoise, savent qu’ils ont le devoir d’être des citoyens soumis aux autorités. Mais ici, c’est par obligation de conscience qu’ils protestent contre une violation du droit et de la justice. Fermement, ils suivront le mot d’ordre : « Il vaut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes. »

Pour les évêques
H. Fuglsand Damgaard

87 visualizzazioni.
Inserito 01/01/1970