Approfondir la communion avec le judaïsme - Charta œcumenica n. 10

Tutti i documenti (830)

Conférence des Eglises Européennes

Francia       22/04/2001

Après Bâle (1989), Graz (1997), la troisième assemblée œcuménique européenne s’est tenue à Strasbourg, dans la semaine de Pâques. La charte, signée le dimanche 22 avril, a été rédigée en commun par la KEK, la Conférence des Eglises européennes qui regroupe 125 Eglises européennes orthodoxes, anglicanes, catholiques chrétiennes et réformées et le CCEE, le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe qui rassemble les présidents de 34 Conférences épiscopales catholiques romaines d’Europe. La Charte est proposée aux Eglises membres pour appropriation et application. Elle « contemple douze points concernant principalement le témoignage commun de la foi chrétienne, l’échange d’expériences dans la catéchèse et la pastorale, … la défense des droits de l’homme et l’engagement pour la justice, la paix et la sauvegarde de la création, … une responsabilité commune dans la construction d’une Europe réconciliée … ». Dans les trois derniers points, le « texte souligne également l’importance d’un approfondissement de la communion avec le judaïsme, de relations suivies avec l’islam ainsi que de la promotion de la rencontre avec les autres religions et visions du monde caractérisant la société pluraliste du continent européen. Le texte original est allemand ; des versions existent en anglais, italien et français [On peut se les procurer sur www.kath.ch/].

10. Approfondir la communion avec le judaïsme

Une communion d’un genre unique nous lie avec le peuple d’Israël, avec lequel Dieu a conclu une Alliance éternelle. Dans la foi, nous savons que nos frères et sœurs juifs : « aimés (de Dieu) et c’est à cause des Pères. Car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables » (Rm 11,28-29). Ils ont : « l’adoption, la gloire, les alliances, la Loi, le culte, les promesses et les patriarches, eux enfin de qui, selon la chair, est issu le Christ… » (Rm 9,4-5).

Nous regrettons et nous condamnons toutes les manifestations d’antisémitisme, telles que les explosions de haine, et les persécutions. Pour l’anti-judaïsme chrétien, nous demandons pardon à Dieu et nous demandons à nos frères et sœurs juifs, de pouvoir nous réconcilier avec eux.
Il est d’une urgente nécessité, dans le culte et la catéchèse, dans l’enseignement et la vie de nos Eglises, de faire apparaître le lien profond de la foi chrétienne avec le judaïsme et de soutenir la coopération judéo-chrétienne.

Nous nous engageons :
• à combattre toutes les formes d’antisémitisme et d’anti-judaïsme dans l’Eglise et la société,
• à rechercher et intensifier, à tous les niveaux, le dialogue avec nos frères et sœurs juifs.

86 visualizzazioni.
Inserito 01/01/1970