Déclaration sur l'antisémitisme et le nationalisme

Tutti i documenti (830)

Conseil des Chrétiens et des Juifs de Hongrie

Ungheria       07/10/1992

Le Conseil des Chrétiens et des Juifs de Hongrie, fondé tout récemment, est déjà actif en divers domaines, celui de l'éducation entre autres, où il s'emploie à contrecarrer l'intolérance raciste contre les minorités ethniques (slovaque, serbe, roumaine, croate et juive) qui s'insinue dans les programmes scolaires. La déclaration ci-dessous est un vibrant appel d la coexistence pacifique et d la réconciliation.

Le Conseil des Chrétiens et Juifs de Hongrie a été fondé au cours de l'été 1990 dans le dessein de guérir les blessures du passé et de promouvoir la réconciliation. Nous remercions Dieu pour cette réalisation qui a comporté certaines manifestations émouvantes et rassurantes. Les représentants de toutes les confessions travaillent ensemble et se respectent mutuellement dans leur foi et leurs traditions, conscients des actes libérateurs du Seigneur de l'histoire dans ce pays. Ils croient que tous les êtres humains ont été créés à l'image de Dieu. Quelles que soient leur nation ou leurs convictions, l'amour de Dieu les embrasse tous, et il désire qu'ils soient la lumière des nations pour que le monde entier soit sauvé Os 49,6). Aussi ne considèrent-ils pas comme une menace le fait de la coexistence d'ethnies, de communautés religieuses et culturelles diverses, mais au contraire comme une manifestation de la richesse du Créateur, un don venant de Lui qu'ils reçoivent avec reconnaissance.

Le Conseil, qui rassemble les différentes communautés religieuses, encourage tous les croyants — chrétiens et juifs — à travailler ensemble pour le bien public, à faire tout leur possible pour que s'instaure la démocratie, à assumer leur responsabilité dans le domaine politique, économique et social. Ils doivent s'engager à promouvoir un nouveau système de valeurs qui témoigne d'une vie digne de l'homme.

Le Conseil est préoccupé par les manifestations nationalistes et extrémistes observées récemment. Il considère leur apparition dans la vie politique journalière comme dangereuse, mais le phénomène lui-même comme plus dangereux que tout! Il les condamne absolument et appelle chacun à rejeter des attitudes extrémistes qui sont une sérieuse menace pour tous. Il refuse résolument toute tentative de justifier des conflits nationaux au nom de la race ou de la religion, ce qui ne ferait que les exacerber.

Le Conseil est persuadé que l'immense majorité des croyants partagent ce point de vue et cherchent à enrayer les manifestations extrémistes. Ils désirent manifester un équilibre humanitaire dans la société. Ils ne sont pas prêts à porter des accusations d'antisémitisme à la légère, mais si celui-ci se manifeste, ils ne le passeront pas sous silence.

Dans cette perspective, le Conseil invite par la présente chacun, quelle que soit sa religion, à prendre position contre toute tendance à l'exclusion ou â l'isolement. Nous portons la responsabilité, devant le Dieu de l'histoire, de toutes nos actions, décisions et omissions. Notre tâche est certainement de travailler à la réconciliation!

Budapest, le 7 octobre 1992
Traduit de l'anglais

2401 visualizzazioni.
Inserito 01/01/1970