XII Assemblée Générale ordinaire du Synode des évêques, 5-26 octobre 2008 - C. Dialoguer avec les nations et les religions

Tutti i documenti (830)

Ouellet, Marc

Città del Vaticano       06/10/2008

C. Dialoguer avec les nations et les religions

1. Au service de l'homme

L'activité missionnaire de l'Église s'enracine, nous l'avons dit, dans la mission du Christ et de l'Esprit qui révèle et répand la communion trinitaire dans toutes les cultures du monde. La portée salvifique universelle du mystère pascal du Christ appelle l'annonce de la Bonne Nouvelle à toutes les nations et aussi à toutes les religions. La Parole de Dieu invite tout homme au dialogue avec Dieu qui veut sauver tous les hommes en Jésus Christ, l'unique médiateur (1 Tm 2,5 ; He 8,6 ; 9,5 ; 12,24). L'activité missionnaire de l'Église témoigne de son amour pour le Christ total qui inclut toute culture. Dans ses efforts d'évangélisation des cultures, cette activité vise l'unité de l'humanité en Jésus Christ, mais dans le respect et l'intégration de toutes les valeurs humaines[76]. "Au reste, frères, tout ce qu'il y a de vrai, tout ce qui est noble, juste, pur, digne d'être aimé, d'être honoré, ce qui s'appelle vertu, ce qui mérite l'éloge, tout cela, portez-le à votre actif" (Ph 4,8).
Dans son dialogue liturgique avec Dieu, l'Église intercède pour tous les humains et surtout pour les plus pauvres. Sa passion pour la Parole de Dieu l'entraîne sur les pas de Jésus pauvre, chaste et obéissant, afin d'apporter l'espérance, la réconciliation et la paix dans toutes les situations d'injustice, d'oppression et de guerre. Comme chez le "bon Samaritain", ce souci de l'homme quel qu'il soit exprime la compassion de l'Église pour toute souffrance humaine et sa disponibilité pour secourir les pauvres et les affligés. Consciente de la présence de Jésus à ses côtés, comme sur le chemin d'Emmaüs, elle interprète l'Écriture comme lui "en partant de Moïse et de tous les prophètes" et en expliquant à tout homme le mystère de Jésus sauveur : "Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela et qu'il entrât dans sa gloire ?" (Lc 24, 26).
Cette exégèse de Jésus, reprise sans cesse par l'Église, authentifie l'interprétation christologique du Premier Testament, que les Pères, après Origène et Irénée, ont largement développée. De nos jours, compte tenu de l'histoire tragique des relations entre Israël et l'Église, nous sommes invités non seulement à réparer l'injustice commise à l'égard des Juifs, mais aussi à " un nouveau respect pour l'interprétation juive de l'Ancien Testament"[77]. Un dialogue respectueux et constructif avec le judaïsme peut d'ailleurs servir à approfondir, de part et d'autre, l'interprétation de la Sainte Écriture[78] .

2. Le dialogue interreligieux

Parmi les partenaires des différents dialogues de l'Église avec les nations, le peuple juif occupe une place singulière comme héritier de la première Alliance, dont nous partageons les Saintes Écritures. Cet héritage commun nous invite à l'espérance, "car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables" (Rm 11, 29), comme en témoigne passionnément saint Paul dans l'épître aux Romains: "Oui, je souhaiterais être anathème, être moi-même séparé du Christ pour mes frères, ceux de ma race selon la chair, eux qui sont les Israélites, à qui appartiennent l'adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses et les pères, eux enfin de qui, selon la chair, est issu le Christ qui est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement. Amen" (Rm 9, 1-5) ; " Frères, je veux vous faire connaître le plan secret de Dieu, afin que vous ne vous preniez pas pour des sages : une partie du peuple d'Israël restera incapable de comprendre jusqu'à ce que l'ensemble des autres peuples soit parvenu au salut. Et c'est ainsi que tout Israël sera sauvé, comme le déclare l'Écriture" (Rm 11, 25-26).
Viennent ensuite les fidèles de foi musulmane, enracinés eux aussi dans la tradition biblique, confesseurs du Dieu unique. Face à la sécularisation et au libéralisme, ils sont des alliés dans la défense de la vie humaine et dans l'affirmation de l'importance sociale de la religion. Le dialogue avec eux est plus important que jamais dans les circonstances actuelles afin de "promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté" (NA 3). Le témoignage des martyrs de Tibhirine en Algérie en 1996 élève ce dialogue à un niveau peut-être jamais atteint dans l'histoire, quant au service de l'homme et de la réconciliation des peuples. Les initiatives audacieuses du pape Benoît XVI plaident pour la poursuite persévérante du dialogue avec l'islam.
Viennent enfin les humains "de toute tribu, langue, peuple et nation" (cf. Ap 5, 9), qui sont sous les cieux, car l'Agneau immolé a versé son sang pour tous. La Parole de Dieu est spécialement destinée à ceux qui ne l'ont jamais entendue car, dans le cœur de Dieu et la conscience missionnaire de l'Église, les derniers ont la grâce d'être les premiers.[79]
Dans un monde en voie de globalisation, avec les nouveaux moyens de communication, le champ de la mission est ouvert à de nouvelles initiatives d'évangélisation dans un esprit d'authentique inculturation. Nous sommes à l'ère de l'Internet et les possibilités d'accès à la Sainte Écriture se sont démultipliées[80]. Le Synode doit écouter, discerner et encourager les projets de transmission et de transposition des Saintes Écritures dans tous ces nouveaux langages qui attendent de servir la Parole de Dieu.

________________

76] AG 11 ; EN 20 ; RM 3.
[77] Commission Biblique Pontificale, Le peuple juif et ses Saintes Écritures dans la Bible chrétienne, 2001 : J. Ratzinger, Préface, p. 12.
[78] Ibid., nos 9, 11, 21-22,85-86.
[79] AG 10.
[80] À titre d'exemple, la Biblia Clerus de la Congrégation pour le Clergé fournit des outils de consultation fort précieux qui sont redevables entre autres à la Bible chrétienne écrite par Dom Claude-Jean Nesmy et par Mère Élisabeth de Solms, Bénédictins de La Pierre qui Vire et Solesmes, publiée aux Éditions Anne Sigier.


[Source: Synodus episcoporum- Bulletin Xii assemblée générale ordinaire du synode des évêques
5-26 octobre 2008: La parole de dieu dans la vie et dans la mission de l'église
Édition française
04 - 06.10.2008
Première congrégation générale (lundi 6 octobre 2008, matin)]

111 visualizzazioni.
Inserito 01/01/1970